6 façons de réduire le stress que mon thérapeute m'a appris

Mon thérapeute est la bombe (c'est toujours cool de dire, non?). J'ai commencé à aller la voir il y a quelques années lorsque mon anxiété de santé constante était à son comble et je savais que j'avais besoin d'aide pour la gérer. Elle m'a donné des outils pour gérer l'anxiété, mais elle m'a aussi aidé à réaliser à quel point j'étais stressée tout le temps. Je pensais juste que tout le monde était aussi stressé que moi, et je ne savais pas à quel point le stress affectait ma vie.

Flash en avant deux ans plus tard: une pandémie a fermé le monde, les titres se font de plus en plus effrayants chaque jour et une émission Netflix sur les gardiens de tigres est la partie la plus normale de notre vie. Que vous vous sentiez actuellement submergé par le stress (l'épuisement émotionnel est réel!), Ou que vous ayez déjà souffert d'anxiété et de dépression, 2020 est sans aucun doute une année stressante.

Même si l'isolement obligatoire vous a fait vous sentir autrement, vous n'êtes pas seul. Qu'il s'agisse de planifier un rendez-vous avec un thérapeute ou d'utiliser des ressources en ligne (certains de nos favoris sont Talkspace, BetterHelp et Therapy for Black Girls), nous pouvons prendre des mesures pour réduire les niveaux de stress. En attendant, voici six techniques pour réduire et gérer le stress que mon thérapeute m'a enseignées (et qui sont vraiment utiles en ce moment):

1. Une fois que vous arrêtez d'essayer d'être parfait, vous pouvez réellement être meilleur.

Quand j'ai commencé à voir mon thérapeute, je lui ai parlé de mon anxiété de santé en lui expliquant qu'elle était «illogique» et «un peu folle» (comme si cela la rendait en quelque sorte moins illogique ou folle). J'ai également expliqué des comportements comme s'endormir avec le téléviseur ou faire défiler Instagram pendant ma méditation matinale en faisant précéder de: «Je savoir c'est mauvais pour moi. " Je serais frustré si j'échouais un objectif de santé, si je ne pouvais pas dormir la nuit parce que le stress me tenait éveillé ou si je prenais une mauvaise décision pour mon bien-être.

Le jugement sur mes propres comportements est venu de l'idée que je devais (ou voulais) être parfait. Mais la pire chose à faire lorsque vous êtes stressé est d’être stressé d’être stressé (avez-vous suivi cela?). Le cercle vicieux (et la redondance déroutante) mis à part, une fois que vous cessez de vous inquiéter de ne pas être assez bon, vous pouvez commencer à vous concentrer sur votre bien-être. Acceptez où vous êtes et sachez que le progrès (même en matière de santé mentale) n'est pas un chemin droit.

2. Remarquez ce qui se passe bien, pas seulement ce qui ne va pas.

Naturellement, lorsque nous avons une migraine ou une bagarre avec un ami, nous sommes douloureusement conscients de ce qui ne va pas. Il est peut-être difficile de se concentrer sur autre chose jusqu'à ce que votre migraine disparaisse ou que vous résolviez le désaccord. C'est comme quand vous avez un mauvais rhume et qu'il vous semble impossible de vous endormir avec un nez bouché, alors vous vous éveillez et pensez, J'ai dormi sans pour autant un nez bouché pour acquis! Alors pourquoi faire on le prend pour acquis quand tout va bien?

Cette question s'est avérée utile lorsqu'il s'agissait de l'anxiété liée à la santé. Je me suis rappelé de scanner mon corps pour voir ce qui fonctionnait bien. J'ai pensé aux symptômes que j'ai de la chance ne pas ressentir (comme un mal de tête, de la fatigue, des maux de dents, des maux d'estomac, une fracture du pied ou des symptômes plus graves). Mais il en va de même pour tout autre stress; rappelez-vous de toujours analyser votre vie pour voir ce qui se passe bien. Cela ne signifie pas que vous devez ignorer le mauvais. Si vous avez mal à la tête, vous prenez de l'ibuprofène et si vous êtes stressé au travail, vous devez résoudre le problème. Mais cela aidera à rendre les choses qui tournent mal plus gérables lorsque vous remarquerez également ce qui se passe bien.

3. Remplacez «mais» par «et»

Quand un déménagement à Los Angeles approchait rapidement, j'ai commencé à dire à mon thérapeute: "Je suis tellement excité de déménager à Los Angeles, mais je suis tellement nerveux que ma famille va me manquer." Elle a répondu: "Pourquoi faut-il que ce soit" mais "comme si ces deux émotions ne pouvaient pas se produire simultanément?" (coup d'esprit, non?). Remplacer «mais» par «et» m'a aidé à réaliser que le souci de manquer à ma famille n'annule pas l'excitation de déménager, et vice versa. Ce petit changement a aidé à apaiser la confusion sur ce que je ressentais et m'a empêché de me demander si mes décisions allaient être des erreurs. Vous pouvez également ressentir deux émotions à la fois. Par exemple, sachez que vous pouvez vous sentir triste et en colère face à l'actualité et vous sentir enthousiasmé par un futur voyage que vous planifiez avec vos amis; c'est la nature humaine de contenir plusieurs émotions en même temps.

4. Les actions et le stress s'influencent mutuellement

Préparez-vous: nous sommes sur le point de devenir techniques. Lors de ma première séance, mon thérapeute m'a montré le «triangle cognitif-comportemental», qui est un diagramme très facile à comprendre, avec des pensées, des émotions et des comportements à chacun des points. Le diagramme montre que chaque point du triangle se connecte à tous les autres points (vous avez pris la géométrie élémentaire, non?). Ce que nous pensons affecte nos sentiments et ce que nous faisons, mais ce schéma peut également fonctionner en sens inverse.

Cela signifie que certains comportements affecteront les pensées et les sentiments. Les techniques de respiration ou de relaxation des épaules sont des actions physiques qui signalent au cerveau que tout va bien. Parfois, l'esprit peut être difficile à contrôler (quand je suis vraiment stressé, je ne peux pas toujours m'en raisonner), mais un point du triangle affectera les autres. Si vous trouvez que votre stress est difficile à contrôler ou à raisonner, commencez par des actions physiques. Essayez des techniques de respiration, améliorez votre posture, vos exercices ou vos poses de yoga.

5. Remarquez la pensée «tout ou rien»

Mon thérapeute m'a montré comment mes schémas de pensée passeraient en mode «tout ou rien», ou mieux connu sous le nom de pensée en noir et blanc. Soit j'étais en parfaite santé, soit je pensais avoir une crise cardiaque; soit je l'écrasais au travail, soit je pensais que j'étais complètement en train de gâcher; soit j'étais super anale à propos de la propreté de mon appartement, soit je devenais tellement en désordre que je ne verrais pas le sol pendant des jours.

La réalité est que 50 nuances de gris ne sont pas seulement un film d'amour sexy que vous regrettez d'avoir vu une fois avec vos parents. C’est aussi la façon dont la vie est presque toujours. De plus, ce n'est pas seulement le gris, mais une variété de couleurs parmi lesquelles vous pouvez choisir. Réalisez où vous pensez en noir et blanc et ajoutez d'autres options. Par exemple, vous pouvez être vraiment bon dans votre travail tout en faisant des erreurs, vous pouvez être en bonne santé tout en vous adonnant au gâteau de temps en temps, et vous pouvez toujours être globalement satisfait de votre vie, même lorsque vous vous sentez stressé par certains aspects.

6. Le stress est l'occasion de guérir

Le bonheur est une compétence, pas une circonstance. La gestion du stress est un muscle qui doit être travaillé à plusieurs reprises afin de le rendre plus fort. Sans stress, nous n'aurions jamais la chance de travailler sur les compétences en santé mentale et d'ajuster notre façon de penser pour mieux gérer les émotions négatives. Chaque facteur de stress qui se présente est une séance d'entraînement pour améliorer la gestion du stress, et lorsque nous pouvons gérer les facteurs de stress et gérer la négativité, nous sommes plus susceptibles de ressentir un bonheur général.

Tout comme le fait de passer à travers chaque course ou chaque séance d'entraînement difficile améliore l'endurance physique, chaque facteur de stress nous permet également de passer à travers. Le stress est extrêmement inconfortable et peut sembler isolant, écrasant ou triste. Mais c'est aussi un exercice pour pratiquer les compétences de gestion du stress, alors travaillez consciemment et priorisez votre santé mentale. Plus important encore, lorsque vous considérez le stress comme une opportunité plutôt que comme un fardeau, ne vous sentez-vous pas un peu mieux?

Quelles techniques utilisez-vous pour soulager le stress?


6 façons de réduire le stress que mon thérapeute m'a appris
4.9 (98%) 32 votes