7 habitudes relationnelles toxiques qui semblent parfaitement normales

Rate this post

Nous avons pris la chimie, l'algèbre et l'EP, mais il n'y avait pas de cours à l'école sur la façon de réussir une relation (note secondaire hors sujet: avoir tu utilisé le calcul dans votre vie, comme, du tout? Juste en disant). Il n'y avait pas de «Comment faire ne pas être un Shitty Partner 101 », ou un cours intensif pour trouver une relation qui vous rend heureux.

Au lieu de cela, nous avons obtenu tous nos conseils sur les relations, nos attentes et notre sagesse spirituelle de la part de chaque dieu de fille de 16 ans: Nicholas Sparks. Ou peut-être que pour vous, c'était la magie «tu me complète» de Tom Cruise, la volonté-ils-ou-ne-veulent-ils-ils-de Ross et Rachel, ou la relation passionnée d'amour-haine entre Mike Chadway et la productrice de nouvelles Abby dans La triste vérité.

Voici la vérité laide: les habitudes relationnelles toxiques ne sont pas seulement normales dans notre société, mais sont adorées. Des histoires d'amour passionnées deviennent des succès à succès, des matchs hurlants transformés en maquillage torride deviennent de l'or cinématographique (à la Le cahier), et l'idée d '«amour» devient dévorante, tout-ou-rien et «heureusement pour toujours». Les choses qui vraiment rend une relation bonne, stable et épanouissante ne sont pas très excitantes, et ne se vendent pas bien ou ne se sentent pas assez dramatiques pour le grand écran, c'est pourquoi nous confondons souvent «amour» avec un comportement toxique. Voici les habitudes qui semblent normales dans notre société, mais qui pourraient nuire à votre relation (et que faire à la place):

1. Attendez-vous à ce que votre partenaire «répare» toute détresse émotionnelle

Soyez honnête: combien de fois vous êtes-vous disputé pour que votre partenaire ne soit pas là pour vous pendant une période difficile ou ne soit pas assez sympathique pour votre mauvaise journée? Avez-vous accumulé du ressentiment parce que votre partenaire n'était pas aussi émotionnellement là pour vous que vous "nécessaire?" S'il est important de rechercher du soutien et un partenariat avec votre autre significatif, il y a une grande différence entre être solidaire et être émotionnellement obligé. Vous devriez vous enrichir mutuellement sans vous sentir comme l’un de vous dépendre de l'autre.

Que faire à la place: Tu devrait être capable de se tourner vers votre partenaire et de lui demander: «C'est difficile à faire seul – pouvez-vous m'aider à surmonter cela?» Mot-clé: demander. Vocalisez comment vous aimeriez que votre partenaire se présente à vous et comment vous vous sentez, sans attendre ni compter sur lui pour «réparer» quoi que ce soit. Assumez la responsabilité de vos propres émotions, sans vous attendre à ce qu'elles soient responsables de votre bonheur.

2. Faire de l'équité et de l'équilibre une priorité dans la relation

De toute évidence, l'équité et l'équilibre sonnent comme deux qualités admirables – mais parfois dans les relations, l'équité et l'équilibre ressemblent beaucoup à un score. Si vous vous surprenez à calculer mentalement l'effort de votre partenaire et son lien avec l'effort que vous déployez, ou si l'un de vous riposte aux sentiments blessés en évoquant des arguments du passé, cela pourrait être le signe que l'un ou les deux d'entre vous sont plus concentrés sur le score que sur le maintien de la relation heureuse. Votre relation devrait ne pas inclure une carte de pointage qui indique qui a le plus foiré ou qui doit le plus à l'autre.

Que faire à la place: Sachez que les relations ne doivent pas être «justes» pour être bonnes. Si vous vivez ensemble, réévaluez votre tableau des tâches – il n'est pas nécessaire qu'il soit «égal» (comme «j'ai cuisiné, donc vous devez faire la vaisselle» ou «j'ai emmené le chien en promenade hier, alors vous devez Fais-le aujourd'hui"). Au lieu de cela, proposez de faire les tâches que vous savez que votre partenaire n'aime vraiment pas faire et cela ne vous dérange pas, et vice versa. Pensez à ce qui a du sens pour vos deux modes de vie, et non à ce qui est égal, et traitez chaque problème ou désaccord comme s'il était nouveau, sans évoquer les problèmes du passé.

3. Penser votre partenaire comme votre «seconde moitié»

Revenons à cette merde de "tu me complète" – personne, et je veux dire personne, peuvent vivre une vie épanouie avec la conviction qu'ils ont besoin de quelqu'un d'autre pour les guérir. Cette mentalité peut conduire à des dynamiques toxiques comme la codépendance, l'insécurité et le contrôle du comportement.

Que faire à la place: Regardez votre partenaire comme quelqu'un qui enrichit et ajoute à votre vie déjà complète. Concentrez-vous sur vous-même plus souvent que sur la relation et cherchez ce qui fait tu heureux – alors préparez-vous à partager votre joie avec votre moitié.

4. Parler en absolu

Au lieu de dire «ce que vous avez dit n’était pas très gentil et ne me blessait pas», vous dites: «Je ne pourrais jamais être avec quelqu'un qui dit des choses aussi horribles!» Au lieu de «votre réaction à ce que j'ai dit m'a fait me sentir inouï», vous dites: «Je mérite quelqu'un qui m'écoute et se soucie de mes sentiments!» Semble familier? En parlant en absolu, vous créez des attentes pour la relation basées sur vos propres «idéaux» qui n'ont en fait rien à voir avec votre partenaire. En général, arrêtez d'avoir des relations avec votre autre significatif en fonction de ce qu'il pourrait être et acceptez qui il est.

Que faire à la place: Concentrez-vous uniquement sur le problème à résoudre. Ne généralisez pas les actions de votre partenaire, et exprimez pourquoi ils vous ont blessé à ce moment-là, plutôt que pourquoi vous ne les acceptez pas comme un partenaire assez digne.

5. Un conflit intense est synonyme de passion

Nous avons tous ri, pleuré, aimé et mangé une pinte de Ben et Jerry's en regardant l'emblématique rom-dram Le cahier, complète avec des matchs hurlants qui se transforment en scènes de sexe passionnées (vous avez regardé le clip Youtube, je sais!). Mais la «passion» qui se traduit par des combats cohérents ou des matchs hurlants hors écran est toujours enracinée dans des problèmes plus profonds tels que l'immaturité, des difficultés de communication ou même des traits d'abus relationnel comme le narcissisme ou le contrôle – quelle que soit la qualité du «maquillage». Indépendamment de ce qui cause des combats constants, cela crée une relation non durable, entraînant un épuisement éventuel. La vérité est que l'amour doit être doux. Vous devriez être plus cohérent dans votre relation que vous ne l'êtes de haut en bas, et vous devriez vous sentir plus satisfait que passionné ou en colère.

Que faire à la place: Reconnectez la façon dont vous gérez tous les deux les problèmes. Pensez au problème comme vous deux contre le problème, au lieu de chacun de vous l'un contre l'autre. Concentrez-vous également sur les émotions de votre partenaire plutôt que sur ses paroles – cela limite la capacité de se laisser prendre lorsque quelque chose est dit par colère ou par frustration. Commencez à exprimer votre gratitude pour les traits de votre relation et de votre partenaire qui n'ont rien à voir avec la «passion» – leur gentillesse, comment ils sont là pour vous, comment vous partagez les mêmes intérêts, etc. Si votre relation semble toujours avoir plus de passion et de conflit que des sentiments de sûreté, de sécurité et de soutien désintéressé, sachez simplement que la passion est ne pas assez pour se sentir épanoui toute une vie.

6. Suppression des «indices»

Alors peut-être avez-vous "accidentellement" laissé une page de navigateur d'une certaine paire de boucles d'oreilles pour lesquelles vous mourez d'envie lorsque vous avez emprunté leur ordinateur portable, ou peut-être que vous avez simplement "réfléchi à voix haute" – J'ai toujours adoré aller au ballet, mais pas depuis si longtemps! – dans l'espoir que votre partenaire saura comprendre et vous offrir ce que vous voulez. Bien qu'un cadeau ici et là soit léger et inoffensif, laisser tomber des «indices» sur d'autres domaines de votre relation peut être toxique et dommageable. Laisser ces soi-disant indices signifie que l'un de vous (ou les deux) essaie de pousser l'autre à trouver quelque chose par lui-même, plutôt que de simplement le dire.

Si vous ne pouvez pas communiquer ouvertement vos sentiments ou vos désirs, que ce soit Je souhaite que vous me complimentiez davantage, ou J'aimerais essayer quelque chose de nouveau au lit, cela montre que votre communication a besoin de travail en couple. Il n'y a aucune raison que vous soyez passif-agressif si vous aviez l'impression que vos sentiments seraient pris avec respect et sans jugement.

Que faire à la place: Soyez franc et ouvert sur vos sentiments, vos désirs et vos besoins. Ne dirigez jamais avec de faux espoirs que votre partenaire sera capable d'assumer ce que vous voulez et appréciez la communication ouverte dans votre relation. Indiquez clairement que votre partenaire n'est pas obligé de répondre à vos besoins; au contraire, vous apprécierez leurs efforts ou leur soutien, et ne portez pas de jugement, ne soyez pas réceptif ou ne vous méprenez pas avec tout ce qu’ils vous communiquent.

7. Croire en l’idée des «âmes sœurs»

Une autre croyance au box-office qui m'a fait croire en Prince Charmant depuis que j'ai regardé pour la première fois Cendrillon (ou La saga Twilight – Je passerais une éternité avec Edward Cullen n'importe quel jour!). Mais le problème avec la croyance en une âme sœur est que vous pourriez passer votre vie à mesurer votre partenaire en termes de ce qu'il n'est pas, plutôt que de ce qu'il est. Je ne dis pas que vous ne trouverez pas quelqu'un qui coche toutes les cases de votre liste de contrôle, ou qui ne vous aimera pas plus grand, plus grand et plus gentil que vous n'auriez jamais cru attendre – en fait, je crois vraiment que l'amour ne vaut pas la peine avoir à moins que ce soit ça. Mais c’est la façon dont nous pensons à l’engagement qui fait toute la différence.

Que faire à la place: Pensez à l'engagement comme un choix, plutôt que comme un «destin». Au lieu de vous demander si la personne avec qui vous êtes est «parfaite», demandez-vous si vous voudriez ou non que vos enfants soient exactement comme eux – cela aidera à faire la différence entre «s'installer» et être trop critique. Enfin, complétez-vous d'abord (vissez «vous me complétez»), puis si vous trouvez quelqu'un qui est compatible avec la version de vous que vous aimez, c'est plus romantique que des combats passionnés ou heureusement que les après-midi ne pourraient jamais l'être.

Lequel de ces traits apparemment normaux avez-vous expérimentés dans votre relation?